* NOUVEAU * Achetez vos places de cinéma en ligne    🌟 DEMANDEZ LE PROGRAMME 🌟   * AJACCIO * #13 / Lancement du 13e Festival du Film Britannique et Irlandais du 26 novembre au 4 décembre 2022   * SELECTION OFFICIELLE * 18 films, 5 avants-premières, 3 premières en France, 1 master class exceptionnelle

SYLVAIN DESPRETZ

Le Maïeuticien

Dans l’histoire de la Pensée, il y a Socrate qui l’a définie et Sylvain Despretz qui l’a incarnée. Avec un grand talent, à la fois libre et profond, Sylvain Despretz est le maïeuticien de l’image. Cette méthode qui consiste à mettre en forme des pensées confuses, à accoucher les esprits de leurs connaissances, il la maîtrise et la conjugue à tous les temps, pour tous les grands noms, pour toutes les images.

Sylvain Despretz officie depuis plus de vingt ans dans les coulisses et aux côtés des plus grands. Artiste de renom mais travailleur de l’ombre, il a mis en image les visions de Ridley Scott, David Fincher, Andrei Konchalovsky, Mike Newell, Tim Burton, Stanley Kubrick et bien d’autres encore. Storyboard, concept art, peinture, illustration… la palette de ses talents se déploie pour venir éclairer d’un jour nouveau des œuvres emblématiques (le Cinquième Élément, Gladiator, La Chute du faucon noir, Eyes Wide Shut…) ou plus discrètes.

Avec Hollywood en toile de fond, Sylvain Desprez dissèque le processus de création et fait un cinéma éclairé par ses expériences, anecdotes, son talent et sa grande liberté.
Sylvain, si je vous dis film anglais préféré, vous me répondez ? : « The Life & Death of Colonel Blimp». Mais aussi « Kind Hearts and Coronets » (« Noblesse oblige »), « School For Scoundrels » (« L’Académie des coquins »), « A Clockwork Orange » (« Orange Mécanique »). Un nostalgique d’une époque où le 7e Art avait une plus grande liberté de ton, des joueurs plus adultes, le recours à une caméra plus discrète, des ruptures de ton, des effets de distanciation, une aptitude à autant chevaucher l’élégance visuelle que les profondeurs intellectuelles, ou bien des thématiques sociales plus ambigües que celles autorisées par nos modes actuelles…

S’il devait être réincarné en un personnage anglais, réel ou fictif, Sylvain choisirait les deux : pour le fictif, « Number 6 (« Le Prisonnier ») et d’ajouter « I’d stay in Portmeirion forever », pour le réel, le naturaliste et paléontologue Charles Darwin. (I’d come back and make all my assertions bolder. » (Je reviendrais et rendrais toutes mes affirmations plus audacieuses). Ne l’enfermez pas à Buckingham, il va envoyer des invitations à la Chevalerie et à tous les musiciens qu’il aime, il va descendre en cuisine et commander les repas les plus spéciaux et les meilleurs cafés puis se les faire servir dans la grande salle de bal. Une fois repu, il a prévu d’appeler les dirigeants mondiaux pour les inviter à prendre le thé. Enfin, avant d’aller dormir dans un lit royal avec mention « ne pas déranger », un bon cigare cubain dans le White Drawing Room. Visite grand luxe.

Avant qu’il soit enfermé à Buckingham, nous comptons bien l’accaparer quelques jours à Ajaccio, au Festival. Sylvain Despretz est notre Monsieur Master Class de cette édition. Au programme : 2 heures durant lesquelles il va aborder sa carrière de story-boarder et évoquer la préparation au cinéma en passant par le Graphisme, la préparation visuelle et caméra invisible. Tous les chemins qui l’ont mené jusqu’à lui et la réalisation (en cours) de son propre documentaire musical.

Sylvain Despretz est un réalisateur-scénariste indépendant qui a longtemps travaillé aux États-Unis et en Europe dans les domaines du story-board et de l’illustration. Ses années de formation ont été encadrées par le regretté Jean « Mœbius » Giraud, artiste de renommée mondiale. Sylvain a fait ses premiers pas de directeur artistique dans la prestigieuse agence de publicité new-yorkaise BBDO, où il a contribué pendant plusieurs années à la conception de publicités télévisées pour des clients tels que Pepsi, Gillette et General Electric. Installé à Hollywood, il a créé des story-boards pour le réalisateur David Fincher sur le clip vidéo de Madonna Like a Prayer, et a travaillé aux côtés de la pop star Michael Jackson sur les concepts de ses vidéos avant la sortie de l’album Dangerous.

À la fin des années 90, Sylvain a été engagé par le réalisateur Ridley Scott et pendant une décennie, il a contribué à développer de nombreux projets de longs métrages et de publicités. Depuis deux décennies, son nom figure au générique de plusieurs films à succès, notamment La planète des singes, Harry Potter, The fountain ou Alien Resurrection. Sylvain Despretz est aussi le créateur de plusieurs clips vidéo, entre autres pour Jack Lancaster (Song of the Whales – chanté par Phil Collins) et le groupe MJ12 (Call 911) et a écrit deux scénarios de long métrage, dont Soul Man qui a été optionné pour être développé par Paramount Pictures. Il produit actuellement un film sur le groupe de jazz-fusion britannique Brand X, intitulé Brand X : The Desert Years et dont le tournage vient de s’achever. Il vit entre Londres et Paris.