UNDER MY SCREEN

Le Festival du Film Britannique et Irlandais d'Ajaccio

voir la sélection officielle

Découvrez notre histoire

L’équipe d’Under My Screen au festival de Cannes en 2014

Créé en 2009 par une équipe de passionnés, le Festival du Film Britannique d’Ajaccio, Under My Screen est organisé chaque année en Corse à l’Espace Diamant. Le festival se déroule à Ajaccio, haut lieu de villégiature plébiscité par la bourgeoisie anglaise au XIXe siècle pour son climat propice en hiver. En progression constante depuis son lancement, Under My Screen a su, par une sélection éclectique, fidéliser un large public friand de culture anglaise, irlandaise et écossaise.

Born in a crazy but resolutely impassioned spirit from a team passionately in love with cinema, « Under My Screen » offers to discover the English and Irish universe via a great film selection projected in Original versin with subbtitles…let’s discover a different cinema An incomparable humor. An omnipresent social criticism. A legendary phlegm. A drop of British class. In one word , a style. The British cinema shines as much by its eccentricity, as it astonishes by its atmosphere, and allured by its originality. Also, the selection concocted by the team of the festival refelects this image: eclectic, plural and multifaceted. « Under My Screen » will gather unseen films and handpicked ones. Comedies, historical, social satires, documentary, romantic films but also engaged films, cartoons, the sets of themes will be this year still as various as varied.

Ajaccio, cité anglaise

La cité impériale représentait un important lieu de villégiature pour l’aristocratie anglaise au XIXe siècle qui se délectait d’hivers doux et de plages de sable blanc. Cette population a laissé à la ville des monuments remarquables lors de son passage à Ajaccio alors à son apogée en tant que station d’hiver. A cette époque, de nombreux hôtels et villas sont en effet construits dans le « quartier des étrangers ». Le plus beau vestige, sans doute le Grand Hôtel, sur le Cours Grandval et achevé en 1894.

Autre monument remarquable, l’église anglicane, édifiée elle aussi sur le Cours Grandval à partir de 1869 à l’initiative de Miss Campbell. Cette écossaise fut la première à écrire un ouvrage  touristique sur Ajaccio et la Corse, popularisant ainsi cette destination en direction de nombreux britanniques.

A l’époque, Ajaccio comptait jusqu’à un millier d’hivernants britanniques, surpassant les stations de la Côte d’Azur.