* NOUVEAU * Achetez vos places de cinéma en ligne    🌟 DEMANDEZ LE PROGRAMME 🌟   * AJACCIO * #13 / Lancement du 13e Festival du Film Britannique et Irlandais du 26 novembre au 4 décembre 2022   * SELECTION OFFICIELLE * 18 films, 5 avants-premières, 3 premières en France, 1 master class exceptionnelle

THE ELECTRIC LIFE OF LOUIS WAIN

Biopic

1h51

j'achète ma placeSynopsis
Affiche La vie extraordinaire de Louis Wain
1h51 – VOSTFR

Réalisé :
Will Sharpe
Avec Benedict Cumberbatch,
Claire Foy
Andrea Riseborough

advertisement

advertisement

HORAIRES DES SÉANCES

Espace Diamant

Mercredi 30/11/2022
14h00

En Angleterre, à la fin du XIXe siècle, aîné de six enfants, Louis Wain est contraint de subvenir aux besoins de sa mère et de ses soeurs après le décès de son père. Il devient illustrateur et se fait remarquer par ses dessins de chats. Parallèlement, il tombe amoureux de la gouvernante de ses soeurs, Emily.

L’Avis de la presse

Allo Ciné

Diffusé en exclusivité sur Canal+, La Vie Extraordinaire de Louis Wain est un biopic sur cet artiste anglais de la fin du XIXe siècle, connu pour ses chats anthropomorphes. Benedict Cumberbatch livre une fois encore une performance impressionnante.

___________________________

La Presse

Louis Wain était un homme aux multiples talents, mais l’histoire retient surtout ses portraits de chats. À la fin du XIXè siècle, la popularité de ses dessins était telle qu’ils auraient même contribué à faire entrer les petits félins dans les salons de Grande-Bretagne comme animaux de compagnie.
Soutenu par une narration d’Olivia Colman, le récit de ce long métrage de Will Sharpe (The Darkest Universe), qui cosigne le scénario avec Simon Stephenson (Luca), décrit le parcours d’un homme talentueux, dont la vie sera cependant marquée par le refus des conventions et le poids des responsabilités familiales. En l’absence du père, on attendait de cet aîné d’une famille de six enfants — et seul garçon — qu’il puisse tenir adéquatement le rôle du « chef »…
Épousant Emily (Claire Foy), une gouvernante embauchée par l’une de ses sœurs pour s’occuper des plus jeunes (cela provoque un scandale dans une société où les classes sociales sont encore très étanches), Louis (Benedict Cumberbatch) devra subir des épreuves qui, d’évidence, auront un impact
sur sa santé mentale.

L’Avis UNDER MY SCREEN

Le film est parfois un peu fouillis et est caractérisé par une énergie pas toujours contrôlée, tout comme le cerveau de Louis, et probablement un peu comme celui de Will Sharpe lui-même qui est atteint de troubles bipolaires. Mais les excentricités du film ne l’en rendent que plus charmant. L’amour entre Louis et Emily est d’une tendresse infinie, et cette dernière apporte du calme à leur relation, tout en restant lunatique et décalée. Le film aborde le sujet de la maladie mentale mais en la montrant de son côté positif, créatif et quelque peu fantasque. Malgré quelques moments tragiques, l’histoire reste chaleureuse jusqu’au bout, et d’une rare poésie. Et ce serait dommage de rater la brève apparition d’une célèbre star du rock interprétant H.G. Wells, star qui collectionne d’ailleurs les œuvres de Louis Wain.